Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

ACTUALITES





Posté le 02/03/2019

Celui-là vaut très cher



Sur le papier, c’est probablement le match le plus difficile de la saison. Grosse cote à Auxerre (2), favori désigné pour l’accession en National 2, le Besançon Foot peut, en même temps, revenir à deux points de son adversaire direct, en cas de petit exploit ce samedi (18h). Un tournant.



Ils ont passé Louhans-Cuiseaux, sont sortis indemnes de l’enchaînement Sochaux-Gueugnon qui, comptablement (2 points), leur a même laissé de vrais regrets. Un parcours, très honorable, qui a permis aux Bisontins de fermement s’accrocher à leur 5e place. Sont-ils capables de mieux ? C’est tout l’enjeu que devra afficher un mois de mars que l’on sait toujours charnière.

Charnière, ce match à l’annexe de l’Abbé Deschamps y ressemble farouchement, pour un Besançon Foot qui en est, aujourd’hui, à espérer, sans qu’on ne puisse rien exiger de lui. Une position d’outsider, carrément justifiée par les petits moyens du club doubiste, qui interroge agréablement. « A la base, on n’est pas programmé pour ça. Il faut tout voir : notre masse salariale, bien sûr, mais aussi les conditions d’entraînement que nous avons, la logistique autour de l’équipe. Sur une saison, tout ça compte ». Hervé Genet ne se trompe pas. Dans le discours, il y a cette volonté de rappeler à quel point le tout jeune Besançon Foot doit prendre conscience d’où il vient, des efforts qu’il a dû faire pour arriver ici. « D’autant qu’on a quasiment tout recommencé d’une année sur l’autre. Rien que sur cette saison, j’ai utilisé 25 joueurs. Sur les quatre derniers exercices, on en est à au moins 120 joueurs. C’est beaucoup trop ».
 

« L’équipe la plus dure qu’on a jouée »


La mise en perspective n’est surtout pas une excuse pour perdre. Ambitieux, le groupe bisontin, galvanisé par la prestation qu’il a su livrer, samedi dernier à Gueugnon, a même bien envie de frapper un grand coup. Et c’est presque un exploit, qu’il faudra pour ça. « C’est clairement l’équipe la plus dure qu’on a jouée depuis le début de la saison » confirme Hervé Genet. Le souvenir du match aller est encore vivace. Il avait été d’un très bon niveau et Besançon était tombé, les armes à la main, sur un corner en fin de rencontre où l’excellent Bizet, qui incarnait bien l’image d’une équipe icaunaise soigneusement renforcée, avait mis tout le monde d’accord.

Renforcée, l’équipe de David Carré le sera encore, ce samedi soir. Probablement très nettement, même. L’appel de grandes sensations, pour les partenaires de Lucas Cuenin, prêts à tanguer, mais certainement pas à baisser les bras. « J’attends au contraire de l’exigence de la part de mon groupe. On sait que ce sera un match difficile, mais il faut en passer par là, pour s’accrocher dans ce classement et vouloir y jouer un rôle. En même temps qu’il s’agit d’une grosse marche pour nous, c’est aussi la chasse aux points ». Ils vaudront cher et les Bisontins le savent.

Maxime Chevrier


Besancon Football


De retour dans l'entrejeu bisontin, Jordan Machado sera frais et sans doute plein d'envie. Photo Loïc Petitjean



De retour dans l'entrejeu bisontin, Jordan Machado sera frais et sans doute plein d'envie. Photo Loïc Petitjean





ESPACE PUB

Besançon Football