Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

ACTUALITES





Posté le 15/03/2019

Récolter ce qu’ils ont semé…



Invaincus (et même souvent brillants) en 2019, les Bleus, à qui étaient proposés une série de quatre gros matches, sont restés dans le coup, à cinq points du podium. Mais alors que l’attendu derby face au Racing arrive ce samedi (18h), il leur faut cette fois gagner.



Les beaux jours arrivent et l’horizon du Besançon Foot pourrait radicalement changer de couleur, si un déclic opérait. Celui-ci peut intervenir à l’occasion du derby bisontin. Le même qui avait initié une série de trois succès consécutifs en championnat, lors de la phase aller. Ces gros points enchaînés, c’est typiquement ce qui manque, encore, à l’équipe de Hervé Genet qui, en même temps d’être la plus imperméable (avec Auxerre) depuis cet hiver, gagne peu.

Pour aller plus haut, pour se donner le droit de vivre une fin de saison pleine de piment, les partenaires de Lucas Cuenin ont désormais le devoir de transformer leurs derniers essais. Ils avaient toujours été concluants, sans avoir été totalement gagnants. « L’heure est venue d’être plus performant, plus réaliste déjà, à la maison » sonne le coach d’une bande férocement déterminée. Trois succès quand ils ont reçu cette saison, six en tout, ces garçons savent, mieux que quiconque, qu’il en manque largement au compteur. « Et c’est bien pour cela que c’est une période charnière de la saison » appuie le technicien doubiste.
 

Il ne manque plus grand-chose, pour basculer


L’excitation générale, qui transpire de ce groupe, vient sans doute du fait que chacun, de plus en plus, croit la récolte possible. D’équipe très dure à bouger, le Besançon Foot doit désormais être celle qui fait mal, qui marque, qui tue l’espoir dans l’œuf. Dans ce domaine, la marge de progression est immense ; cette équipe, qui n’a scoré que sept fois (sur 17) en première mi-temps (NDLR : pour quatre succès contre Gueugnon, Selongey, Morteau-Montlebon et La Charité, deux nuls contre Jura Dolois et Avallon et un revers devant Montceau), doit se rappeler qu’elle l’avait à chaque fois emporté quand elle s’est retrouvée devant, à la demi-heure de jeu.

Et le fait qu’il faille, probablement, faire sauter le verrou, plus psychologique qu’autre chose, du derby ne change strictement rien à la donne. « On le sait, que c’est toujours difficile, d’autant plus face à une équipe du Racing qui joue son maintien. On a été à cette place et on connaît » balise coach Genet. Dans le discours qu’il a livré à ses garçons, on l’a d’ailleurs senti tourné vers des considérations bien moins autocentrées sur ces rencontres bisonto-bisontines, qui lui ont plutôt bien réussi jusque-là. « Si l’on y est disposé, c’est par le jeu qu’on y arrivera. Rester dans le haut de tableau implique pour nous d’amplifier notre dynamique ». Quand on a fait autant de sacrifices, il arrive un moment où l’on aspire à en être récompensé. Pour le Besançon Foot, ce moment-là est venu.

Maxime Chevrier


Besancon Football


Les joueurs du Besançon Foot ont une envie folle de (con)vaincre. Et ce ne sont pas des garçons comme Guillaume Lafrance ou Rafael Calonge qui diront le contraire. Photo Loïc Petitjean



Les joueurs du Besançon Foot ont une envie folle de (con)vaincre. Et ce ne sont pas des garçons comme Guillaume Lafrance ou Rafael Calonge qui diront le contraire. Photo Loïc Petitjean





ESPACE PUB

Besançon Football




© 2017 / Besançon Football - Tous droits réservés