Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

A LA UNE





Ce sont des gens qui s’aiment

Posté le 06/11/2018


Une force se dégage de ce groupe. Depuis cet été, son envie de prouver a généré une cohésion qui porte en ce moment le Besançon Foot. Son succès (1-2), glané samedi à Morteau-Montlebon, en a été la plus parfaite illustration.



Le Besançon Foot a de la chance. On ne fait pas référence, ici, à la certaine réussite, qui l’a accompagné, samedi à Montlebon, lorsqu’il a fallu témoigner de deux ou trois sauvetages sur la ligne. Ceux-là, c’est vrai, illustre la « baraka » qui entoure l’étonnant Robin Vauthey, probablement auteur de l’arrêt le plus magistral de son gros début de saison, sur un coup franc de Tournier (66e). Mais dans un football aux joies éphémères, le club bisontin a vraiment de la chance de vivre de tels moments.

Le club du président Frascaro n’y était pas prédestiné et, par conséquent, pas préparé. Tout semble pourtant découler d’une forme de logique, en tout cas de la traduction de valeurs que l’omniprésence, dans cette équipe, de joueurs du cru, n’a fait que renforcer. Pour gagner un tel match, à l’intensité emballante, samedi dans le Haut-Doubs, chez une équipe qu’ils ont probablement abordée au pic de sa forme, cette saison, les partenaires de Lucas Cuenin devaient avoir ce truc en plus, ce supplément d’âme, qui les habite. « Je suis vraiment très satisfait de cette victoire. Car ce match, nous l’aurions perdu, l’année dernière » n’a pas caché Hervé Genet.
 

Et ils en ont encore sous la semelle…


Sans se projeter, l’entraîneur bisontin a le droit de savourer. Lui qui, avec son staff, est directement à l’origine de l’actuelle réussite, peut par ailleurs trouver quelques analogies avec des succès passés. Ceux qui, à Besançon, étaient déjà frappés du sceau de ces valeurs régionales, portés par des joueurs du cru. Reste maintenant le plus dur : faire durer et perdurer cet état d’esprit, plein de fraîcheur. C’est ce qu’il faudra pour, définitivement, considérer cette équipe comme une du haut de tableau, ce qui n’est pas encore le cas, aujourd’hui, avec quatre succès et 15 points en huit matches.

Des signaux positifs aident, quand même, à envisager cette idée. Après la rencontre, l’amertume d’un Lucas Cuenin, qui a encore formé avec Arthur Dirand un très solide dernier rideau, était significative. Le capitaine bisontin se reprochait son intervention (de la tête), sur l’ouverture du score millimétrée, et du gauche, de l’ancien de la maison, Boussaïd (1-0, 2e). C’est ce nécessaire degré d’exigence qui permettra aux Bisontins de continuer à progresser. Et leur marge apparaît encore importante. Alors que le scénario, un peu fou, de cette belle rencontre les a vus pour la première fois menés (de façon précoce), le fait qu’ils ne se soient pas affolés et qu’ils aient même pris le soin de bien jouer, « en étirant le jeu pour provoquer des décalages » est encourageant. La sublime égalisation de Jorys Adjakly (1-1, 41e) était venue récompenser ces efforts. Et que dire aussi de cette rage, franchement belle à voir, de Rafael Dias, après son penalty que Fraichot avait repoussé mais qu’il a parfaitement repris de volée (1-2, 58e) ! L’ex-Sochalien (bêtement averti en première mi-temps, mais si précieux dans le jeu par la suite), qui a pourtant vécu bien d’autres moments fastes, confirmait à quel point le plaisir était partagé, dans cette équipe. Il est même communicatif tout autour, et c’est inestimable.

A Montlebon, Maxime Chevrier



L'image illustre ce qu'est, en ce moment, cette belle et fière équipe bisontine, unie et soudée, dans l'adversité. Photo Loïc Petitjean


Fiche technique

Morteau-Montlebon 1-2 Besançon Foot


Montlebon. Stade Henri-Schaller. Temps froid. - Pelouse correcte. Environ 500 spectateurs. Arbitrage de M. Abdelhaoui, assisté de MM. Yuksel et Brobeck. Mi-temps : 1-1.


Avertissements : Boussaïd (12e), Gurtner (21e), Prétot (57e), Bonnet (27e et 79e) à Morteau-Montlebon ; Dias (16e et 88e), Dirand (74e) au Besançon Foot.


Buts : Boussaïd (2e) pour Morteau-Montlebon ; Adjakly (41e), Dias (58e) pour le Besançon Foot.


Morteau-Montlebon

Fraichot - Pugin, Bize, Prétot, Thierry - Bonnet - Benchagra, Gurtner, Mainier (puis Tournier, 61e), Boussaïd - Waïlo (puis Journot, 80e)
Non utilisés : Vermot, Chapatte, Maille
Ent. : Sébastien Mazzotti


Besançon Foot

Vauthey - Lafrance, Cuenin (cap), Dirand, El Achak - Calonge, Adjakly - Atangana (puis Gueye, 81e), Dias, Machado - M’Baiam
Non utilisés : Cyprien, Golliard, Hacid et Ontani.
Ent. : Hervé Genet.


L'image illustre ce qu'est, en ce moment, cette belle et fière équipe bisontine, unie et soudée, dans l'adversité. Photo Loïc Petitjean

Fiche technique

Morteau-Montlebon 1-2 Besançon Foot


Montlebon. Stade Henri-Schaller. Temps froid. - Pelouse correcte. Environ 500 spectateurs. Arbitrage de M. Abdelhaoui, assisté de MM. Yuksel et Brobeck. Mi-temps : 1-1.


Avertissements : Boussaïd (12e), Gurtner (21e), Prétot (57e), Bonnet (27e et 79e) à Morteau-Montlebon ; Dias (16e et 88e), Dirand (74e) au Besançon Foot.


Buts : Boussaïd (2e) pour Morteau-Montlebon ; Adjakly (41e), Dias (58e) pour le Besançon Foot.


Morteau-Montlebon

Fraichot - Pugin, Bize, Prétot, Thierry - Bonnet - Benchagra, Gurtner, Mainier (puis Tournier, 61e), Boussaïd - Waïlo (puis Journot, 80e)
Non utilisés : Vermot, Chapatte, Maille
Ent. : Sébastien Mazzotti


Besançon Foot

Vauthey - Lafrance, Cuenin (cap), Dirand, El Achak - Calonge, Adjakly - Atangana (puis Gueye, 81e), Dias, Machado - M’Baiam
Non utilisés : Cyprien, Golliard, Hacid et Ontani.
Ent. : Hervé Genet.





ESPACE PUB

Besançon Football