Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

A LA UNE





Une coupe qui les rafraîchit

Posté le 10/03/2019


Ils ont gardé le sourire et c’était bien l’essentiel. Victorieux (0-4), ce dimanche chez une équipe de Pouilley-les-Vignes (R3) qui aura résisté une mi-temps, les Bisontins avaient surtout à cœur de ne pas entraver la préparation de leur prochain retour au championnat. Objectif atteint.



Il n’y avait pas beaucoup d’enseignements à attendre de ce rendez-vous. Le Besançon Foot le savait, mais il l’a joué et s’en est finalement brillamment sorti, sans tomber dans les principaux pièges du genre. Les blessures et les cartons étaient surtout à éviter, dans l’optique du championnat. L’obligation valait presque crainte, sur ce terrain en très mauvais état, qui n’a cela dit pas tellement dépaysé des Bisontins décidément méritoires, chaque semaine du côté de Montrapon.

La petite parenthèse dominicale, entrecoupée d’une ou deux rafales de vent, a donc plutôt été profitable aux garçons de Hervé Genet. « En tout cas, faire mieux, sur un tel terrain, ça me semblait quand même difficile » retient le coach bisontin qui, on le redit, avait largement bien fait de laisser six habituels titulaires (Vauthey, Cuenin, Machado, Adjakly, Mebrak et Dias) au repos. Les autres « ont couru, sont bien restés dans le rythme et c’était, avec la qualification, l’essentiel ». Tout est dit, si ce n’est que Besançon aurait dû s’épargner deux avertissements dérangeants, d’abord pour Calonge, juste de retour de suspension, et ensuite pour le revenant Gueye.

Quatre buts, place à la suite


Pour le reste, on retiendra que les « Bleus » auront, un peu paradoxalement, attendu d’être contre le vent pour plier leur affaire. Car en première mi-temps, malgré des bourrasques qui avaient très longtemps contenu une bien valeureuse équipe de Pouilley-les-Vignes dans ses 30 derniers mètres, les filets de Zaffaroni n’avaient simplement tremblé que du mauvais côté, principalement avec des têtes de Di Pinto et d’Atangana.

Rien de bien traumatisant cela dit. Quelques secondes après le retour des vestiaires, Djebara poussait au fond un ballon que M'Baïam venait d’envoyer sur le poteau (0-1, 46e). Les locaux - qui auront ensuite eu l’entier mérite de jouer jusqu’au bout et de se procurer quelques situations sur lesquelles était intervenu Ontani - avaient compris que l’issue du match ne faisait plus aucun doute. Car dans la foulée, Dirand, opportuniste et habile, ne se faisait pas prier pour créer le break, au deuxième poteau suite à un corner (0-2, 48e). Il y avait même eu ce troisième but, consécutif à un mouvement impeccable, que conclut M’Baiam (0-3, 61e). L’attaquant bisontin qui permettait à Pillot, en toute fin de match, de scorer d’une tête qui finissait au fond, avec la complicité du poteau (0-4, 89e). La bonne dynamique du Besançon Foot n’a pas été stoppée. On attend, désormais, qu’elle se confirme en championnat.

M.C.



Cyprien (qui a touché la barre), Pillot, le dernier buteur et les Bisontins ont fait le job. Photo M.C.



Cyprien (qui a touché la barre), Pillot, le dernier buteur et les Bisontins ont fait le job. Photo M.C.

ACTUS





ESPACE PUB

Besançon Football