Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

A LA UNE





Sans peur et sans reproche

Posté le 14/04/2019


L’autorité avec laquelle le Besançon Foot a su aller dicter sa loi à Montceau (0-1) a authentifié, pour de bon, son statut d’équipe de haut de tableau. Avant tout parce qu’elle le vaut bien, dans ce qu’elle dégage.



Besançon n’a rien contre Montceau. Bien au contraire même. Mais sympa soit-il, le FCMB avait comme une dette, envers un Besançon Foot qui n’avait pas mérité son revers, à l’aller (1-2). Aux Alouettes, la chasse aux points aura autant eu le mérite d’être fructueuse que celui de rétablir une parité comptable. Les Bleus sont donc revenus à hauteur (4e) de leur adversaire du soir, qui ne devait pas s’attendre, quand même, à autant se faire sonner chez lui. « Ça a été très compliqué pour nous, face à une belle équipe, qu’on savait en confiance, qui a été très juste techniquement, solide et intelligente ».

Fair-play, l’ex-professionnel Jean-Philippe Forêt, qui dirige les destinées montcelliennes depuis l’été dernier, s’est montré élogieux, dans un discours qui n’était pas sans rappeler celui du Gueugnonnais Philippe Correia, autre connaisseur. Il faut dire qu’à l’image de son parcours en 2019, Besançon a dégagé cette impression de force tranquille, en Saône-et-Loire. « On était venus avec la ferme intention de gagner » n’a pas caché Victor Pillot, qui incarne à merveille l’état d’esprit exemplaire et sans complexe, qui règne dans un vestiaire biberonné au lait valeureux d’un staff au diapason. « Depuis que je suis dans le foot, c’est la plus belle saison que je vis » a d’ailleurs bien cerné, le président Carl Frascaro.
 

Y’a d’la joie… et des valeurs


Jusqu’où cet ensemble, qui ne paraît faire qu’un, peut-il désormais aller ? Lui qui vient de doubler, au goal-average, Montceau qui, par la bouche de son entraîneur, parle d’une situation qui « se complique, mais qui n’est pas impossible, loin s’en faut », en rapport à l’accession en National 2, inspire en tout cas le respect. Ce qu’il a montré ce samedi, après un premier quart d’heure raté, qui avait fait craindre le pire, est, dans un contexte d’une telle rencontre à l’extérieur, à classer au registre des références. Comme l’ont d’ailleurs été, autour de la demi-heure de jeu, ces actions de jeu, où l’on avait retrouvé des garçons comme Dias, Lafrance et Dirand, alors tous à leur avantage.

A nouveau dans tous les bons coups, le premier cité, qui avait transmis un premier ballon à Mebrak, avait connu le même sort que le récent triple buteur bisontin (contre Morteau). La transversale d’un Loctin très prompt ensuite, sur le coup franc du même Dias (43e), avait repoussé (29e et 36e) deux actions qui auraient mérité meilleur sort. Besançon aurait pu s’agacer. Il a plutôt continué à mettre sous l’éteignoir une équipe de Montceau seulement dangereuse sur coups de pied arrêtés, en fin de rencontre.

Les « Bleus » avaient donc géré. Géré cette avance acquise grâce à une volée pleine d’instinct et superbe, d’un Di Pinto (0-1, 58e), dont le bonheur insouciant était si beau à voir. A l’image de son buteur du soir, le Besançon Foot a vraiment mérité ce qui lui arrive. Il doit juste avoir l’intelligence de se dire que ses valeurs, qui le portent actuellement, sont à soigneusement préserver. C’est en général par ce biais que l’on évite utilement, soit l’ornière, soit l’excès d’euphorie. Hervé Genet, qui avait prêché la bonne parole, y veille déjà.

Maxime Chevrier 



De dos, le 7, que les Bisontins étreignent, est Victor Di Pinto, qui vient de marquer un (superbe) but de la délivrance, pour une victoire méritée et méritoire, à Montceau. Photo M.C.


Fiche technique

Montceau 0-1 Besançon Foot


Montceau-les-Mines. Stade des Alouettes. Temps frais. - Pelouse bosselée. Environ 350 spectateurs. Arbitrage de Mme Collin assistée MM. Fevre et Guillon. Mi-temps : 0-0.


Avertissements : Dimitriou (16e), Rougeot (52e), Goulliat (61e) à Montceau ; Calonge (36e) au Besançon Foot.


But : Di Pinto (58e) pour le Besançon Foot.


Montceau

Loctin - Amiens, Darcy (puis Merabi, 46e), Large, Jean - Goulliat (puis Tchounet, 63e), Dimitriou, Cretin (cap), Dufeal (puis Esseombe, 81e) - M’Vondo, Rougeot
Non utilisés : Bagnon et Pineau.
Ent. : Jean-Philippe Forêt


Besançon Foot

Vauthey - Lafrance, Pillot, Cuenin (cap) (puis Machado, 54e), El Achak - Calonge, Adjakly - Di Pinto (puis Atangana, 70e), Dias, Dirand - Mebrak (puis 90e+1)
Non utilisé : Hacid.
Ent. : Hervé Genet.


De dos, le 7, que les Bisontins étreignent, est Victor Di Pinto, qui vient de marquer un (superbe) but de la délivrance, pour une victoire méritée et méritoire, à Montceau. Photo M.C.

Fiche technique

Montceau 0-1 Besançon Foot


Montceau-les-Mines. Stade des Alouettes. Temps frais. - Pelouse bosselée. Environ 350 spectateurs. Arbitrage de Mme Collin assistée MM. Fevre et Guillon. Mi-temps : 0-0.


Avertissements : Dimitriou (16e), Rougeot (52e), Goulliat (61e) à Montceau ; Calonge (36e) au Besançon Foot.


But : Di Pinto (58e) pour le Besançon Foot.


Montceau

Loctin - Amiens, Darcy (puis Merabi, 46e), Large, Jean - Goulliat (puis Tchounet, 63e), Dimitriou, Cretin (cap), Dufeal (puis Esseombe, 81e) - M’Vondo, Rougeot
Non utilisés : Bagnon et Pineau.
Ent. : Jean-Philippe Forêt


Besançon Foot

Vauthey - Lafrance, Pillot, Cuenin (cap) (puis Machado, 54e), El Achak - Calonge, Adjakly - Di Pinto (puis Atangana, 70e), Dias, Dirand - Mebrak (puis 90e+1)
Non utilisé : Hacid.
Ent. : Hervé Genet.





ESPACE PUB

Besançon Football