Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

A LA UNE





Leur chasse à eux

Posté le 20/04/2019


Ils ont ravi, la semaine dernière, la 4e place à Montceau, mais ça ne leur suffit pas. Les Bisontins, qui reçoivent, ce samedi (18h), la lanterne rouge Grandvillars, veulent encore récolter. Et qui sait ensuite s’ils ne trouveront pas de nouvelles surprises.



Samedi dernier, ils gagnaient à Montceau et ce succès avaient comme un goût de reviens-y. Une impression qui va si bien à cette équipe du Besançon Foot, qui aurait tendance à devenir insatiable, en cette fin de saison. Bien que précaire, car sans filet, la position de chasseur, qu’enviait, il y a deux mois désormais, Philippe Correia, le coach de Gueugnon, permet au moins ça. Prédestinés à pas grand-chose, à la base, les partenaires de Lucas Cuenin n’ont peur de rien, pas même de tomber les armes à la main, ce qui les rend assez insaisissables, depuis quelque temps.

Ajoutez à cela que cette troupe, les semaines passant, fait véritablement penser à une bande de joyeux drilles, vous obtenez cette dynamique qui fait de cette équipe la 2e plus performante, derrière les intouchables Dijonnais, en 2019. Avec son expérience, Hervé Genet, de retour à l’entraînement ce vendredi, après avoir passé une semaine à Clairefontaine, tente bien de calmer les ardeurs. « Déjà parce que l’on respecte cette équipe de Grandvillars, que l’on n’avait pas battue à l’aller et qui a en plus bien changé depuis ». Pour « trop avoir connu les fins de saison où l’on devait lutter pour notre maintien », le coach bisontin a eu raison d’alerter : « On sait très bien à quel contexte de match s’attendre ».
 

« Pour continuer à rêver »


Véritable bête blessée, après sa défaite très importante (1-5) devant Avallon, Grandvillars, où l’ex-Bisontin Olivier Laurent est suspendu, ne voudra pas rendre son dernier souffle, ce qui, là encore, doit inviter les « Bleus » à la prudence. Assez grands, ces derniers, dont la concentration, samedi dernier à Montceau, avait probablement atteint un paroxysme cette saison, se doutent bien qu’il s’agit là d’un passage obligé « pour continuer à rêver » comme l’exhortait, hier encore, leur entraîneur.

Rêver passe donc par un 4e succès de rang pour cette équipe, chose dont elle n’est encore parvenue à faire cette saison. « Un nouveau challenge pour nous » dit Hervé Genet, lui aussi en mode chasseur de la moindre notion de défi, dont raffolent ces heureux guerriers. « Ce sera comme ça jusqu’à la fin de la saison » s’essaie le technicien doubiste, dans une sorte de prophétie dont on veut bien accepter l’augure. Il faut dire que « la nouvelle étape » à laquelle il fait référence précédera l’emballage final. « Pour l’instant, on est là, sur notre dynamique et notre confiance. C’est cela qui nous a encore donné le droit de rêver. La confiance, on la garde, mais on n’oublie pas d’être humbles ». Ce samedi, l’humilité serait par exemple de se dire qu’après avoir chassé la 4e place, entrevoir la 3e serait déjà superbe. Même quand on a un appétit de loup, comme ces Bisontins.

Maxime Chevrier



Les partenaires de Lucas Cuenin courrent après les points. Pour eux, pas question de lâcher. Archives Loïc Petitjean



Les partenaires de Lucas Cuenin courrent après les points. Pour eux, pas question de lâcher. Archives Loïc Petitjean

ACTUS





ESPACE PUB

Besançon Football




© 2017 / Besançon Football - Tous droits réservés