Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

A LA UNE





Dans le bon sens de la marche

Posté le 09/08/2019


Le net succès en amical décroché mercredi à Valdahon (0-5) a sans doute fait du bien aux jambes et à la tête. Capables de grosses séquences collectives, le Besançon Foot paraît dans le bon tempo, à huit jours de la reprise.



En ce moment, Hervé Genet n’a qu’un mot à la bouche. Si la « rigueur », celle à laquelle le coach bisontin exhorte ses protégés, est autant mise en avant, c’est certainement que de sérieux doutes existent encore, quant à son application, dès la première journée du championnat. Pour se rapprocher de l’image, solide, quasi irrésistible même, qu’avait l’équipe en 2019, un préalable a enfin été atteint, en préparation.

Il a donc fallu attendre ce cinquième match amical, sous une météo automnale à Valdahon, pour voir les Bleus préserver leur cage inviolée. C’est important, ça veut sans doute dire aussi que les retours de cadres comme Lafrance, El Achak ou Dias, comme la présence 90 minutes durant de Vauthey, ont une influence directe sur le constat, mais ça ne suffit pas non plus. « Il y a quand même certains problèmes à régler… » peste Hervé Genet. Le défenseur dur sur l’homme qu’il était n’a pas goûté, et c’est peu de l’écrire, aux ballons de but qui furent, à nouveau, littéralement livrés aux joueurs du Plateau. A trois reprises, Vauthey avait ainsi dû sauver la baraque.


Pour Mendes aussi, le plein de confiance


Ce côté face sera à radicalement soigner. Sans intransigeance, point de salut, mais ce serait aussi ruiner à néant tous les efforts dont ce groupe est ostensiblement capable. Comme contre Jura Dolois, comme à Belfort, le Besançon Foot a commencé, en première mi-temps, par passer Valdahon-Vercel à l’essoreuse. De grosses séquences collectives, une emprise totale qui empêcha, la plupart du temps, les locaux de respirer : il n’en avait pas fallu plus pour plier les débats, rapidement.

Dias, promis à une bien jolie saison s’il continue ainsi, avait montré la voie. Une ouverture soignée pour son pote Lafrance qui lui remettait en centre. Tête, but (0-1, 7e), puis poteau (12e), dans la foulée, qui faisait à peine respirer Charpentier. A peine, car Dias, toujours lui, après une aile de pigeon qui mettait dans le vent son vis-à-vis, servait justement Mendes, lequel mettait les cannes pour prendre tout le monde de vitesse et dribbler le portier local (0-2, 21e). L’ex-attaquant d’Avallon signait un doublé (0-3, 26e), sur une nouvelle action d’école, puis un triplé en reprenant le coup franc de Dias, que Charpentier avait pensé sauver, d’une belle parade (0-4, 42e).

A l’image de son équipe, le nouvel avant-centre doubiste, très volontaire et en pleine progression, faisait le plein de confiance. Il signait même un quadruplé (0-5, 83e) au bout d’une seconde période pas loin d’être soporifique et marquée par des pluies d’une autre saison. Celle qui arrive, pour les Bisontins, pourraient bien s’augurer, si toutes les promesses se concrétisent en même temps et dès le départ. Derniers éléments de réponse samedi à Avallon, avant la vérité de la compétition.

M.C.



Mendes et Diaby, deux garçons qui ont montré de très belles choses mercredi à Valdahon, avancent dans le bon sens. Photo asm Belfort



Mendes et Diaby, deux garçons qui ont montré de très belles choses mercredi à Valdahon, avancent dans le bon sens. Photo asm Belfort

ACTUS





ESPACE PUB

Besançon Football




© 2017 / Besançon Football - Tous droits réservés