Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

FIL INFOS





Posté le 05/10/2017

Echos de Léo Amaouche touché


L’infirmerie bisontine accueillera-t-elle un nouveau joueur ? Alors que De Morais, Cyprien, Hamdache ou encore Boussaïd sont en convalescence ou en phase de reprise, le milieu Kacem Amaouche s'est à son tour blessé contre Gueugnon. Il est en effet sorti à l'heure de jeu suite à une blessure à l'adducteur. A la sortie des vestiaires, il boitait en se plaignant d’une douleur lancinante semblable « à une piqûre avec une grosse aiguille ». Le joueur verra dès ce jeudi le médecin du club, pour en savoir plus, en espérant une période d'indisponibilité la plus réduite possible…

Première pour Di Pinto. Le cas Amaouche (auteur lui aussi d’une belle entame de match) serait d’autant plus navrant, alors que le Besançon Foot s’apprête à recevoir, comme prévu, une solution supplémentaire. Victor Di Pinto, qui n’avait plus rejoué (c’était au Racing) depuis mars, est entré en jeu, à un quart d’heure du terme. Dès son premier ballon, celui qui, après une brève hésitation, a joué milieu droit, s’est fait remarquer par une fougue prometteuse.

Menu aménagé. Des amateurs professionnels. Les Bisontins sont soumis à rude épreuve, ces jours-ci. A peine les matches face à Jura Dolois et Gueugnon digérés, qu’il faut déjà se plonger dans le déplacement de samedi, à Quetigny. Pas plus mal, pour vite effacer l’amertume de l’égalisation finale gueugnonnaise, mais un vrai défi, au niveau de la récupération. Au repos ce jeudi, les joueurs s’entraîneront exceptionnellement à la mi-journée, ce vendredi, dans la foulée d’une nouvelle séance vidéo. Le tout pour avoir un jour de récupération avant de partir pour la Côte d’Or.

Gueugnon attend sa recrue. Le staff gueugnonnais espérait l’aligner, une première fois, ce mercredi soir à Besançon. Il attendra vraisemblablement la fin de semaine et la Coupe de France. L’attaquant Lamine Soumah, en provenance de Belgique (La Louvière), a fini de ronger son frein. Dans l’entourage du FCG, on fonde beaucoup d’espoirs sur son incorporation, devant.

Petite chambrée. Certes nichée en semaine, cette affiche face à Gueugnon aurait mérité une présence plus accrue, autour du club, tandis que seuls 300 spectateurs ont été dénombrés. Si les joueurs et leur staff, ils l’ont dit, sont bien conscients des efforts à mettre en avant pour tendre vers plus de réussite(s), la prise de conscience devra être la même en tribune : indéniablement, les Bleus doivent être bien plus soutenus. Réponse samedi à Quetigny ?

Deux sur deux pour l’arbitre. Deuxième match à Léo-Lagrange, cette saison pour le Besançon Foot, et deuxième match arbitré par Monsieur Cyril Orta, qui avait laissé une image positive, dans une rencontre pas évidente à diriger, fin août. Au centre des débats sur un penalty où son interprétation n’a sans doute pas été facilitée par la défense bisontine pas futée, le référé était par ailleurs observé et noté.

Moment de recueillement. Avant la rencontre, les deux équipes et le public de Léo-Lagrange ont observé une minute de silence. A ce moment, une pensée avait été envoyée à Jessica Girardet, joueuse du club, Alain Lamy, dirigeant, tristement endeuillés ce week-end par la perte d’un parent. Le Besançon Foot a associé, à ce recueillement, le FC Gueugnon, qui avait appris, cette semaine, la disparition de René Vernier, entraîneur du club dans les années 60.

M.C. (avec B.G.)


Besançon Football


Kacem Amaouche consultera le doc., ce jeudi, pour connaître la nature de la blessure qui l'a contraint à sortir à l'heure de jeu. Photo Loïc Petitjean






ESPACE PUB

Besançon FC