Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

FIL INFOS





Posté le 24/02/2019

R1 : ils sont sur leur lignée



Cinquième match sans défaite pour les garçons de Nabil Bouhi, qui ont tout à fait logiquement partagé les points (0-0), à la Malcombe, face à leurs homologues du Racing. Soit un bon nul à l’extérieur.



Quasiment le même match qu’à l’aller. Très fermé, sans penalty, cette fois, pour départager deux équipes proches l’une de l’autre. Jouée sous une météo printanière, devant une petite chambrée, la rencontre, disputée dans un excellent état d’esprit, a d’abord été agréable. Le mérite en est, en premier lieu, revenu aux Racingmen, en jambes et mieux entrés dans leur match.

Pas assez, cela dit, pour déboucher sur de vraies occasions. Dans leur but, Ontani et Horiot auront, ainsi, pris un bon bain de soleil. Seul le portier du Racing eut une claquette à effectuer, sur l’ultime coup franc que Dussouilley avait joliment frappé (90e+5). Pour le reste, dans cette entame favorable aux « Rouges », donc, il y avait bien eu cette tête de Mazeghrane (10e), suite à un centre venu de la droite, mais on retiendra surtout, côté Besançon Foot, un vrai temps fort dans la deuxième partie du premier acte. Plus mordants, supérieurs même, les partenaires d’Elie Kennel auraient alors pu faire la différence.
 

Aux Bleus, les meilleures occasions


On repense à cette action initiée par le remuant Saber. En débordement, Trousseau avait trouvé Hacid au centre, dont la reprise s’envolait (45e+1). Un peu plus tôt, Belhadj, qui avait pris de revers la défense par une belle accélération, avait sans doute raté le coche en choisissant la frappe, alors que deux partenaires attendaient, esseulés, au centre (28e). Cette dynamique n’a malheureusement pas duré. A l’instar du début de match, le Racing avait mieux repris. Quant aux débats, ils devinrent de plus en plus brouillons.

Hormis sur cette belle transversale de Dussouilley pour un Merazig qui tenta le lob (61e), les occasions partaient aux oubliettes. Le nul sanctionnait logiquement les débats et il semblait satisfaire tout le monde, d’autant que le Racing avait évolué deux fois dix minutes à dix, suite aux cartons blancs pour E. Hakkar et Feltz-Levieux. Parti d’où il est parti, le Besançon Foot, à défaut d’avoir su remporter ce derby, a su ne pas le perdre et ramener un nul à l’extérieur doit être considéré comme une confirmation des nets progrès observés. En conservant cet état d’esprit, gageons qu’il s’en sortira. Aux garçons de Nabil Bouhi de remettre l’ouvrage sur le métier dès dimanche prochain, pour la réception de Roche-Novillars.

Maxime Chevrier


 


Besançon. Complexe de la Malcombe. Temps printanier. Terrain synthétique. 140 spectateurs. Arbitrage de M. Giancatarina assisté de MM. Simard et Bouverot. Mi-temps : 0-0.
Avertissements : E. Hakkar (45e) au Racing (2) ; Kennel (71e) au Besançon Foot (2).
Cartons blancs : E. Hakkar (62e), Feltz-Levieux (81e) au Racing (2).

Racing (2) : Horiot - Perrot, Aichaoui, Feltz-Levieux, Erard - Ruffin (cap), E. Hakkar, Zaboub - Mazeghrane, Bon, Dorard
Ont participé : Ducret, Omouri, Valade
Ent. : Cédric Chapuis.

Besançon Foot (2) : Ontani - Falah, Hacid, E. Kennel (cap), Djebara - N. Hakkar, Dussouilley, Saber - Trousseau, Adjoudj, Belhadj
Ont participé : Razanajaza, Merazig et Osse
Ent. : Nabil Bouhi


Besançon Football


Le capitaine Elie Kennel reste une valeur sûre de cette équipe du Besançon Foot. Photo M.C.






ESPACE PUB

Besançon FC