Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

FIL INFOS





Posté le 05/11/2018

U18 : Mauvais Œil ?



Après une défaite en Coupe Gambardella, le week-end passé à Larians (3-2), qui avait laissé beaucoup de regrets, les Bisontins ont encore perdu, ce dimanche, à Pontarlier (2-0), dans une rencontre où rien n’a tourné en leur faveur.



Il leur faudra pourtant bien vaincre la malédiction. Car malgré un match très équilibré « où le nul aurait été logique » selon le coach Goujon, les U18 du Besançon Foot rentrent de nouveau bredouille, avec deux « pions » encaissés en fin de partie.

Tout avait relativement bien commencé avec un penalty plutôt généreux accordé aux Pontissaliens et stoppé par Costille, le dernier rempart bisontin (2e). Pontarlier dominait alors mais sans véritablement se montrer dangereux : le score nul et vierge paraissait fort logique et justifié à la mi-temps.
 

« L’expulsion a été le tournant du match »


La deuxième période allait se jouer sur un rythme beaucoup plus débridé et intense : peut-être trop pour l’arbitre, qui expulsait directement et définitivement un joueur bisontin, Zibi, coupable, à ses yeux, d’un excès d’engagement sur un tacle.

« Décision sévère » pour le staff du Besançon Foot, qui voit ainsi dans cette expulsion, « le vrai tournant du match ». La tactique changeait car « à dix contre onze, on ne pense plus qu’à préserver le 0-0 », mais les plans bisontins allaient être réduits à néant par l’ouverture du score pontissalienne, suite à une mésentente dans la défense bisontine (1-0, 82e). Le Besançon Foot poussait néanmoins pour égaliser mais rien ne voulait leur sourire dans ce match, et le CA Pontarlier scellait sa victoire avec un but anecdotique dans les arrêts de jeu (2-0, 90e+1).

Un brin désabusé, le coach Goujon ne pouvait que constater les dégâts et faire le bilan. « C’est un résultat frustrant bien sûr, car même si on est dans le dur en ce moment, on ne méritait pas de perdre. J’ai trouvé l’équipe bien en place, mais tout semble jouer contre nous, que ce soit les faits de match avec les cartons, ou cette réussite qui nous fuit. Sans compter toutes les blessures dans l’effectif. » Une sorte de « spirale négative » dans laquelle est englué le Besançon Foot et dont il faudra s’extraire impérativement. Mais le coach se veut confiant. « On va se remobiliser pour remonter la pente et se montrer solidaire pour améliorer nos performances. Aujourd’hui (dimanche), on n’a pas été dominé dans le jeu et je préfère retenir cela. »

Benjamin Gonnot








ESPACE PUB

Besançon FC