Besançon Football - Site officiel du BF - Besançon Football

FIL INFOS





Posté le 14/04/2019

R1 : ce succès-là était indispensable



Ils n’avaient plus gagné depuis un mois et demi et les réservistes bisontins ont vraiment bien fait de renouer avec la victoire (2-0), ce dimanche devant Saint-Vit. Le fait qu’ils l’aient fait proprement permet de garder intact, l’espoir de maintien.



Le Besançon Foot est toujours lanterne rouge, avec sa 5e victoire de la saison qui confirme que le maintien se jouera jusqu’au bout, à une hauteur bien supérieure à la moyenne. Pour les garçons de Nabil Bouhi, très solides ce dimanche à Saint-Claude, le meilleur moyen d’éviter une rechute est sans doute de considérer que trois succès, sur les six dernières journées, seront sans doute nécessaires pour se mettre à l’abri.

C’est beaucoup, encore, cela demandera autant de concentration que de rigueur, à commencer par le prochain déplacement à Pont-de-Roide (12e), concurrent direct qu’il n’est jamais aisé d’affronter et qui devra encore venir à Besançon, lors de l’avant-dernière journée (26 mai). Question rigueur, il faudra, on le répète assez, s’épargner d’évitables sanctions administratives. Ce dimanche, elles ont concerné Adjoudj (carton blanc) et Amzaïti, expulsé (58e) après une échauffourée qui coûta la même punition au Saint-Vitois Michelot. Les visiteurs s’étaient même tiré une balle dans le pied quand Collas fut logiquement expulsé à son tour, pour avoir stoppé Hennoun, en position de dernier défenseur (75e).
 

L’écart aurait même pu être plus net


A 9 contre 10, les joueurs de Maxime Dhote n’avaient plus les armes. Déjà apparus en difficulté dans le jeu, ils cédaient sur un penalty obtenu et transformé par Hennoun (2-0, 90e+1). Une juste récompense pour des Bleus qui s’étaient impeccablement lancés, par l’intermédiaire de Hammache (1-0, 8e). Une entame qui aurait même pu être idéale si Amzaïti avait converti en but, cette grosse occasion (volée au deuxième poteau), qui avait flirté avec le cadre (12e). Excepté un coup franc de C. Dhote qu’il avait claqué en corner (30e), Ontani s’était préparé à passer un dimanche assez calme, dans son but.

Car même si ses partenaires eurent tendance à un peu se laisser endormir en seconde période, l’assurance autour de l’axe central Kennel-Hacid avait fait du bien. En fait, c’est surtout l’excellent Diouf, le portier visiteur et paradoxalement homme du match, qui avait longtemps maintenu les siens en vie. D’abord sur une première tentative de Hennoun (51e), puis sur celle en face-à-face d’Adjoudj, lequel eut, dans la foulée, une fort jolie inspiration qui ne connut pas le sort qu’elle méritait (transversale, 69e). Mais Hennoun, qui avait à son tour buté en duel sur Diouf (70e), avait su se racheter sur ce penalty parachevant un succès très nettement mérité. Aux garçons de Nabil Bouhi de spéculer dessus.

Maxime Chevrier


Besançon Football


Belle et précieuse victoire pour la réserve du Besançon Foot. Photo M.C.






ESPACE PUB

Besançon FC